Tout le blog

L'éthylotest devient obligatoire dans toutes les voitures

Tout savoir sur la nouvelle loi sur l'éthylotest

casquette de policier anglais Bonbon croibleu verquin bombe lacrymogene bonbons tete brulé Tubes Sensky cigarette

L’éthylotest va arriver dans votre voiture, si ce n’était pas déjà le cas. A côté du gilet fluorescent et du triangle de signalisation, l’éthylotest rejoindra bientôt l’équipement obligatoire du véhicule dans votre boîte à gants. C’est dès le printemps prochain que sa présence à bord sera exigée. L’éthylotest parfois appelé alcootest devrait permettre aux conducteurs d’évaluer leur taux d’alcoolémie avant de prendre le volant, évitant ainsi de nombreux accidents mortels sur les routes.

 

Une mesure effective au printemps 2012

La nouvelle est tombée fin novembre 2011, à l’occasion de la cérémonie de remise des écharpes d’or de la sécurité routière. Après avoir récompensé les élus les plus actifs dans la lutte contre les accidents de la route, Nicolas Sarkozy a annoncé une série de mesures destinées à réduire le nombre des tués sur la route. Parmi celles-ci, on retient surtout les mesures de prévention contre l’alcool au volant. Au début du 1er trimestre 2012, la présence d’un éthylotest deviendra obligatoire à bord de chaque véhicule. Il permettra aux automobilistes de contrôler leur taux d’alcoolémie avant de prendre la route, puis de choisir en toute conscience s’ils peuvent conduire ou non selon leur état.

 

1 éthylotest obligatoire pour chaque voiture

La loi de 2012 le stipule: les conducteurs devront équiper leur véhicule d’au moins un éthylotest. Mais, il est toujours mieux d'en avoir deux sous la main, l’un pour tester soi-même son taux d’alcoolémie avant de prendre le volant, le second pour les contrôles routiers. Ne pas respecter cette loi signifie s’exposer à une contravention de 1ère catégorie, d’un montant de 17 euros. Il serait dommage de prendre le risque d’une amende surtout lorsque l’on sait qu’une paire d’éthylotests coûte environ 2 euros! L’éthylotest peut être chimique ou électronique, la seule condition nécessaire est la certification NF. En général, vous soufflez dans un ballon et il mesure le taux d’alcool par litre d’air expiré. Rappelons-le, la limite légale d’alcoolémie au volant est de 0,5 g d’alcool / litre de sang, ce qui équivaut à 0,25 g d’alcool / litre d’air expiré.

 

Ethylotest chimique ou électronique?

 

- L’éthylotest chimique

A usage unique, il est surtout fiable et très simple d’utilisation. A savoir: après avoir bu de l’alcool, il est recommandé d’attendre au moins 15 minutes avant d’effectuer le test. Il suffit pour cela de souffler dans le ballon pour connaître son taux d’alcoolémie. L’éthylotest chimique comporte un tube réactif et un ballon muni d’un embout. Une fois l’air du ballon vidé au travers du test chimique, le tube change de couleur en fonction du taux d’alcool présent dans l’air expiré. Plus le taux est élevé, plus le réactif tourne au vert.

- L’éthylotest électronique

C’est un capteur électrochimique qui calcule ici la concentration d’alcool dans le sang. Ses mesures sont plus précises, plus fiables, sous réserve d’investir dans un bon modèle certifié NF. L’éthylomètre électronique est souvent privilégié en raison de sa grande précision dans les autres pays d’Europe. Contrairement au test chimique, il peut être utilisé jusqu’à plusieurs centaines de fois, ce qui explique son coût plus élevé. Il demande juste plus d‘entretien. Les embouts, par exemple, sont à remplacer régulièrement.

 

Les risques de l’alcool au volant

Pourquoi mesurer son taux d’alcoolémie avant de conduire? parce que l’alcool au volant est responsable de 31% des accidents mortels. Il est devenu la 1ère cause de mortalité routière. Sur l’année 2008, on estime que plus d’1/4 des décès sur la route auraient pu être évités si tous les conducteurs avaient respecté la limitation légale de l’alcoolémie au volant. A partir de cette limite, on constate des effets sur la conduite:

- le champ visuel est rétréci

- la perception des distances et du relief est modifiée

- le temps de réaction est augmenté

- la sensibilité à l’éblouissement est plus grande

- la vigilance et la résistance à la fatigue sont diminuées

- les risques sont sous-évalués, les interdits transgressés par l’effet désinhibant de l’alcool.

 

Sans compter les risques encourus en cas de contrôle d’alcoolémie positif:

- Avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 g / litre de sang, le conducteur risque 6 points de retrait sur le permis et 135 euros d’amende si l’alcoolémie ne dépasse pas 0,8 g / litre de sang.

- Avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,8 g / litre de sang, on risque 2 ans de prison, 6 points de retrait, la suspension de permis pendant 3 ans, voire l’annulation du permis et une amende pouvant aller jusqu’à 4500 euros.

- En cas d’accident avec blessures involontaires, la conduite sous alcoolémie peut coûter 75 000 euros d’amende, 5 ans de prison, ainsi que 10 ans de suspension ou l’annulation de plein droit du permis.