Batterie & accu d’une cigarette électronique – Ce qu’il faut savoir

Qu’est-ce qu’une batterie de cigarette électronique ?

Toute cigarette électronique se doit d’avoir une batterie pour fonctionner. On dénombre deux types de batteries : intégrée ou amovible (nommée accu). En ce qui concerne la batterie intégrée, celle-ci désigne le dispositif permettant d’alimenter la résistance de l’atomiseur en énergie, pour ensuite produire la vapeur destinée à être inhalée. Cette batterie est essentielle pour vous procurer une expérience de vape agréable.

Mais avant toute chose, recentrons-nous sur l’anatomie d’une batterie. Bien connaître l’ensemble des éléments composant une batterie, est primordial pour bien appréhender son fonctionnement. Quel que soit le modèle, une batterie comprendra toujours les mêmes éléments :

  • Une batterie Lithium-ion : équipée d’un circuit de protection pour éviter les trop nombreuses décharges et surcharges, elle est placée sous la coque de la cigarette électronique.
  • Un bouton switch : il s’agit de l’interrupteur de la batterie qui permet de l’activer pour que le courant soit délivré pour bien alimenter la résistance.
  • Une LED lumineuse : cette diode est fréquemment reliée au bouton switch et fait office de témoin d’allumage. De plus en plus de modèles permettent à la LED d’afficher d’autres informations en modifiant sa couleur, comme la tension de charge en cours ou bien le niveau de charge.
  • Une connectique : spécialement pensée pour accueillir l’atomiseur, la connectique correspond au pas de vis de type 510 ou eGo.
  • Une bague de réglage : cette petite molette servira à moduler la tension de sortie de la batterie. Cet élément est intégré seulement sur les produits disposant de la tension variable.

Il est bien plus fréquent de rencontrer des batteries intégrées que des accus. Et ce n’est pas un hasard, puisque leur utilisation est bien plus simple. En effet, celle-ci ne nécessite pas de connaissance technique particulière.

Les batteries soumises sur le marché possèdent généralement une tension autour de 3.5 volts, ce qui correspond à une valeur optimale pour débuter le vapotage. Sa capacité, soit sa quantité d’énergie électrique, est fixée entre 100 et 3000 mAh. Il est possible d’acquérir des capacités encore plus grandes, mais cette fourchette est la plus raisonnable. Si la notion de milliampère-heure est un tant soit peu obscure pour vous, ce petit mémo pourrait vous aider :

  • 350 mAh : correspond à une autonomie équivalente à 5 cigarettes
  • 650 mAh : environ une capacité de 10 cigarettes
  • 1000 mAh : plus ou moins 15 cigarettes
  • 2000 mAh : une autonomie estimée à 25 cigarettes
  • 3000 mAh : vous pourrez consommer la capacité de 35 cigarettes en moyenne

Ces valeurs sont estimatives et peuvent par conséquent varier en fonction de la tension ainsi que la valeur de la résistance.

Comment choisir sa batterie de cigarette électronique ?

Pour être certain d’opérer le bon choix en termes de batterie, il est essentiel de prendre en compte un certain nombre de paramètres. Ce sont ces éléments qui détermineront le style de vape procuré par votre batterie, autant dire que l’importance est grande.

L’autonomie

La capacité d’autonomie d’une batterie est exprimée en mAh (milliampère-heure) et désigne la durée pendant laquelle votre batterie sera utilisable avant de s’éteindre. Le lien entre autonomie et format est serré puisque plus vous désirez une capacité importante, plus votre cigarette électronique sera grande. La fréquence d’utilisation, la valeur de la résistance ainsi que la tension choisie auront une incidence directe sur la durée d’autonomie véritable d’une batterie. Il est ainsi délicat de mentionner qu’une batterie disposant d’une quelconque capacité procurera un certain nombre d’heures d’autonomie.

La tension de sortie

Il est important de rappeler que la puissance délivrée par une cigarette électronique dépend de deux facteurs : la tension et la résistance. Ainsi, plus la tension de sortie sera haute, plus la résistance chauffera. Cette équation aura un impact sur la densité et la température de la vapeur propulsée, mais aussi sur la perception du hit.

Le diamètre

Si cette caractéristique peut sembler anodine, elle possède tout de même un rôle important quant au choix de la batterie. L’expérience de vape ressentie est l’importance première, mais il ne faut néanmoins pas négliger l’aspect esthétique. Sur le marché, il y a autant de modèles que de diamètres différents. Les batteries les plus traditionnelles disposent d’un diamètre équivalent à 14 mm, alors que celles issues de la nouvelle génération sont plutôt fixées à 16 mm. Cette croissance de taille permet ainsi d’accroître l’autonomie de sa batterie.

En plus de ces paramètres, votre choix peut s’effectuer en fonction du type de batterie en vigueur. Le marché possède ainsi deux types différents de batteries : à tension variable ou constante.

Batterie à tension variable

Le but de ce type de batterie est de pouvoir soumettre la tension de sortie désirée, fréquemment située entre 3.3 et 4.8 volts. La présence d’une bague rotative à la base de la batterie permet de réaliser ce réglage. L’intérêt est clairement de pouvoir ajuster le rendu de vapeur et de saveurs en accord avec ses envies.

D’un point de vue esthétique, les batteries à tension variable, aussi nommées voltage variable (VW), sont dotées d’une longueur plus importante et sont davantage sensibles aux éventuelles chutes.

Batterie à tension constante

La tension de sortie de ce type de batterie est généralement de 3.7 volts. Elle offre davantage de compacité qu’une batterie à tension variable grâce à une composition plus accessible. Elle sera également plus robuste et fiable dans le temps grâce à l’absence totale de pièces mécaniques, hormis le bouton switch d’activation. Avec la batterie à tension constante vous ne pourrez certes pas moduler la tension de sortie, mais il est tout à fait envisageable de réduire la résistance en la remplaçant par des valeurs plus minimes.

Qu’est-ce qu’un accu ?

Un accu est un abrégé du terme « accumulateur » désignant la pile intégrée dans une batterie. Cette pile fait office d’alimentation à la cigarette électronique. Pour faire simple, il s’agit d’une batterie rechargeable s’utilisant le plus souvent avec un Mod mécanique.

L’anatomie d’un accu

A l’instar de la batterie intégrée, l’accu dispose d’une composition propre. Chaque modèle disposera ainsi de plusieurs éléments, dont les informations sont toutes inscrites sur le corps de l’accu.

Un pôle négatif et un pôle positif

Situés en bas et en haut de l’accu, il s’agit du même système qu’une pile traditionnelle.
Une tension nominale indiqué en volts
La tension nominale désigne la tension de référence de l’accu, et non la tension maximale à prendre en compte pour le recharger. Cette tension de référence est en moyenne équivalente à 50% de l’état de chargement.

Les dimensions de l’accu

Chaque accu dispose d’une valeur, comme par exemple 18650. En décortiquant ce sigle, vous pourrez connaître les dimensions de l’accu. Le « 18 » correspond à son diamètre en mm, le « 65 » désigne sa longueur, et le « 0 » indique sa forme cylindrique. A titre informatif, si ce « 0 » est remplacé par un « 1 », la forme de l’accu sera celle d’un parallélépipède.

La capacité d’énergie de l’accu

Il ne s’agit ni plus ni moins de la caractéristique la plus importante de son anatomie. Celle-ci correspond à son autonomie en mAh. Cette capacité est souvent liée à la taille de l’accu ; plus celui-ci sera grand, plus son autonomie le sera tout autant.

Sa chimie

Elle se décline de deux façons différentes, en IMR ou Li-ion.

La chimie IMR (Lithium-manganèse) est la plus courante sur le marché, en partie grâce à sa stabilité. Les courants de décharge seront plutôt conséquents avec un accu IMR, soit entre 5 et 25 cycles de charge.

Quant à la chimie Li-ion (Lithium-ion), son manque de fiabilité se résolve par l’ajout d’une protection PCB par les fabricants afin d’éviter les risques d’explosions. Le rapport entre son poids et sa capacité mérite d’être connu, mais son courant de décharge est assez faible, entre 1 et 2 cycles de charge.

Son courant de décharge

Ce paramètre correspond au courant de décharge continu de l’accu, symbolisé en ampères, qui permet de déterminer sa limite d’utilisation. Le plus courant est l’accu 18650 pouvant propulser jusqu’à 35 ampères, mais un grand panel de modèles est disponible pour convenir à tous les profils de vapoteurs. A l’origine, cette caractéristique était importante pour les Mods mécaniques, mais tend aujourd’hui à être tout aussi indispensable avec les Mods et Boxs électroniques.

La recharge de l’accu

Pour recharger son accu, deux moyens sont possibles : avec un câble Micro USB ou avec un chargeur adapté. La seconde option est la plus recommandée pour préserver au mieux votre matériel. En effet, un câble Micro USB classique rechargera optimalement votre accu s’il est intégré à la Box, mais un accu sorti de sa Box sera bien mieux rechargé avec un dispositif spécifique.

Chaque accu est différent d’un autre en possédant une charge propre, et doit fonctionner avec un courant spécifique de charge maximal. Voici un petit aide-mémoire pour connaître les limites de charge en fonction de sa valeur :

  • Accu 18650 : la charge conseillée est inférieure à 1A.
  • Accu 18490 : votre accu devra être rechargé en-dessous de 0.5A.
  • Accu 18350, 16340, 14500 : ces types d’accus devront subir une charge inférieure ou égale à 0.25A.

Il est fréquent de rencontrer un chargeur pour accus qui offre le choix du courant de charge à appliquer. Et plus ce courant sera haut, plus votre accu se rechargera vite.

Comment choisir son accu ?

Le choix de l’accu est très important tant il va déterminer le ressenti de votre vape. Quel que soit le type de matériel que vous utilisez, ne négligez jamais l’investissement de votre accu !

Pour un Mod mécanique

La spécificité principale d’un Mod mécanique est son absence de protection, il est ainsi doublement essentiel de bien choisir cet accu. Ce type de Mod fonctionne généralement avec une résistance basse (0.4 ohm en moyenne), ainsi qu’avec un atomiseur reconstructible ou un dripper.

La capacité de décharge de l’accu doit être le premier paramètre à prendre en considération au moment de votre achat. La tension maximale fera ainsi office de bonne base pour définir cette capacité. Voici un petit rappel de la tension produite par un Mod mécanique en fonction de la valeur de sa résistance :

  • Avec une résistance en 0.2 ohm : décharge supérieure ou égale à 21A.
  • Avec une résistance en 0.4 ohm : la décharge de l’accu devra être au moins de 10.5A.
  • Avec une résistance en 0.6 ohm : votre accu devra disposer d’une décharge minimale de 7A.
  • Avec une résistance en 0.8 ohm : la décharge minimale de l’accu sera fixée à 5.25A.
  • Avec une résistance en 1 ohm : la décharge utilisée sera supérieure ou égale à 4.2A.

Pour éviter les risques de courts-circuits, il est conseillé de mesurer les résistances de votre Mod mécanique avec un ohmmètre. Cela permettra de vérifier que la résistance ait une valeur supérieure à celle soumise par l’accu.

Pour un Mod ou une Box électronique

Ce type de matériel ne possède aucun risque de court-circuit puisque le système intégré permet de couper instantanément le courant si le Mod ou la Box rencontre le moindre souci, comme par exemple une fuite. Il est ainsi totalement déconseillé d’opter pour des accus munis d’une protection, cela pouvant provoquer un conflit avec les fonctionnalités du Mod ou de la Box.

Un accu Lithium-ion (IMR) sera idéal pour profiter au maximum de la technologie de votre Mod ou de votre Box. Le courant délivré sera très intense sans pour autant faire subir un quelconque risque à votre accu.

Pour un matériel Sub-Ohm

Pour rappel, le Sub-Ohm consiste en une vape avec des résistances très basses (moins de 1 ohm). Les amateurs de ce type de vape devront disposer d’un accu apte à subir de très grandes tensions électriques. Il est ainsi essentiel de bien respecter la valeur du courant de charge maximum. Opter pour des accus hors de ces recommandations pourrait entraîner un court-circuit, un dégazage voire même l’exposition de votre accu.

Pour atteindre les limites d’intensité, Les Mods ou Boxs en Sub-ohm disposent désormais d’un double accu. En choisissant un accu 18650, vous serez certain de ne pas subir des problèmes de tension. Pour davantage de fiabilité, il est également conseillé d’acquérir un chargeur spécifique de la même marque que celle de votre accu.

En règle générale, il est primordial de ne pas acheter un accu à trop faible prix, souvent révélateur de problèmes cachés. La qualité d’un accu et de son chargeur est un point à ne jamais négliger lors de vos achats. Faire appel à des marques reconnues dont la traçabilité est tangible, sera un moyen sûr pour ne pas tomber sur des produits défectueux ou dotés d’une trop faible performance.

Retour au dossier e-cigarette

Les meilleures ventes de batteries pour cigarette électronique

5,907,90

Accessoires e-cigarette

Batterie ACCU MXJO IMR 18650

8,9010,90
9,90

Accessoires e-cigarette

Etui de protection pour Accu

3,50 2,20

Les autres conseils sur la e-cigarette

Tout savoir sur les cigarettes électroniques

LA E-CIGARETTE

Qu’est ce que la e-cigarette ?
Les différents modèles
Comment bien la choisir ?

En savoir plus
Tout savoir sur les box mods

LE MOD/BOX

Qu’est ce qu’un mod ?
Les différents types de mods
Comment choisir son mod ?

En savoir plus
Tout savoir sur les clearomiseurs

LE CLEAROMISEUR

Qu’est ce qu’un clearomiseur ?
Son fonctionnement
Comment choisir son clearo ?

En savoir plus
Tout savoir sur les résistances des clearomiseurs

LA RÉSISTANCE

Qu’est ce qu’une résistance ?
Choisir sa résistance ?
Changer la résistance du clearo

En savoir plus
Tout savoir sur le e-liquide

LE E-LIQUIDE

Qu’est ce qu’un e-liquide ?
Comment choisir son liquide ?
La provenance du e-liquide

En savoir plus
Tout savoir sur le e-liquide DIY

LE E-LIQUIDE DIY

Qu’est ce que le e-liquide DIY ?
Les composants
Fabriquer son liquide ?

En savoir plus